7 Internet, comment bien vendre son art ? | LE MAG D'ARTIDAY
ArticlesConseils artistes

Internet, comment bien vendre son art ?

By 24 août 2015 septembre 22nd, 2015 5 Comments

Internet, comment vendre ? On vous dit tout!

Pourquoi vendre de l’art sur internet me diriez-vous, quand une œuvre d’art s’apprécie en toute plénitude lorsqu’on la voit en vrai ? Pourtant à l’heure du digital généralisé où même un livre se lit sur une tablette, le commerce électronique connaît une croissance exponentielle. Même le marché de l’art est sur la voie de la digitalisation !

Pour l’acheteur, internet lui permet d’avoir une vue globale de l’offre, et gagne un temps précieux au lieu de devoir faire de multiples galeries, foires, ventes aux enchères. Aussi, sur la toile, beaucoup d’acheteurs potentiels sont sollicités, ce qui vous permet aussi de sonder vos prix. Dans les méandres d’internet, on peut faire de vraies trouvailles ! Mais vendre est aussi tout un art, et le web a ses particularités. Ne vous sentez pas dépassé(e) par les événements si vous vendez des œuvres d’art pour la première fois. Vous n’avez pas forcément besoin d’un agent sophistiqué, ni d’un chef d’œuvre ultime pour vendre de l’art. Je vous invite à suivre ces « commandements de la vente d’art en ligne », afin d’optimiser la vente de vos créations.

MyArtMakers - Internet

MyArtMakers – Internet

1. Vous distinguer, jamais vous n’oublierez : votre travail doit se différencier, être original. Cela peut sembler évident, mais gardez en tête pourquoi votre point de vue est-il unique ? Suivre une « mode » et se fondre dans le moule est tentant mais dangereux : si internet regorge d’œuvres d’art semblables à la vôtre, vous passerez inaperçu.

2. Une image irréprochable vous soignerez : Si le client s’intéresse à vous, il cherchera à se documenter à votre sujet. Aussi, par pure question de visibilité, vous vous devez d’avoir un site internet propre et clair, dans lequel vous n’hésiterez pas à parler plus longuement de votre travail. Le nom du domaine doit être disponible, facile à retenir et correctement orthographié. Les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, ou même Instagram, sont aussi excellents pour vous faire connaître et vous constituer un réseau. En plus, ces plateformes sociales sont très bien référencées dans les moteurs de recherche. Sur votre site, vous pouvez aussi proposer une newsletter pour les lecteurs les plus intéressés, qu’il est conseillé d’actualiser environ une fois par mois.

3. Votre art, en avant vous mettrez : vos photos doivent être d’une qualité optimale, lumineuses, les couleurs fidèles, et doivent permettre de voir toutes les caractéristiques de l’objet, voir même ses défauts. Si les couleurs ne rendent pas comme l’originale, n’hésitez pas à les retoucher sur Photoshop afin qu’elles soient conformes aux teintes de votre œuvre.

MyArtMakers - Internet

MyArtMakers – Internet

4. Le référencement vous soignerez : Les tags et mots clés sont des outils essentiels à la visibilité de votre œuvre sur les moteurs de recherche. Réfléchissez à ce qu’un client potentiel pourrait taper, et informez-le le plus précisément possible sur le contenu de votre pièce. Optimisez aussi les titres des fichiers de vos images avec des titres qui correspondent aux titres des tableaux, ainsi que les métatags, afin que votre visibilité soit efficace sur Google image. Pour plus d’idées, le site https://adwords.google.com/KeywordPlanner vous propose un outil de planification de mots clés afin d’optimiser votre référencement.

5. Descriptif et précis vous serez : Anticipez les questions des clients potentiels en n’omettant jamais toutes les informations essentielles : la technique, les dimensions, l’encadrement… Est-ce un original, une reproduction ? Parlez brièvement de vos inspirations. Ne dites jamais au lecteur ce qu’il doit penser devant votre œuvre, laissez le créer sa propre connexion.

6. Avec précaution, votre art vous manipulerez : Enfin, vous avez conclu une vente ! Maintenant, ne gâchez donc pas tous, la catastrophe n’est jamais loin, il suffirait que le colis s’abîme. Emballez donc votre œuvre avec précaution, apposez une étiquette « fragile » ou « ne pas plier » dans le cas d’un tableau. Prévoyez aussi le prix de l’emballage. Le tout doit impérativement être accompagné d’un certificat d’authenticité signé d’un expert.

7. Des conditions de ventes claires vous donnerez : Rassurez le client au maximum en vous montrant préventif. Quelle est votre politique d’envoi, de retour ? Quelle prise en charge en cas de colis perdu, ou endommagé ? Sur internet où le contact humain est impossible, il est important d’établir la confiance avec l’acheteur.

MyArtMakers - Internet

MyArtMakers – Internet

8. Une gamme de prix variée vous proposerez : Cherchez à avoir quelque chose pour chacun, chaque bourse. Quelqu’un n’ayant pas les moyens de prendre votre tableau le plus cher pourra se rabattre sur une œuvre moins coûteuse, et pourra éventuellement revenir vers vous quand l’argent le lui permettra. Ainsi, proposer des œuvres peu coûteuses et des options plus haut de gamme est une bonne stratégie.

9. Les sites généralisés, vous éviterez : des plateformes comme Ebay et Amazon sont des jungles où une mauvaise réputation peut vite s’étendre. Soignez votre image ! Préférez les sites spécialisés tels MyArtMakers qui fournissent un service plus sérieux et plus personnalisé. Vérifiez également les conditions générales du site où vous comptez vendre.

10. La publicité, une option que vous étudierez : Si l’argent vous le permet, il est conseillé de faire de la pub sur internet avec un système de paiement au clic. Ainsi, vous ne paierez que pour ceux qui viennent sur votre site, et pourrez cibler les personnes auprès desquelles vous souhaitez faire apparaître votre pub. Vous pouvez également faire de la pub sur Facebook, ou encore mettre des bannières sur des sites spécialisés en art.


La fine équipe MyArtMakers vous demande de lui faire confiance et vous invite à vous créer un profil artiste qualitatif. Même si la façon de faire n’est pas la même que pour une exposition ou un vernissage, le conseil reste le même : mettez en avant un communication ciblée et stratégique afin d’atteindre votre public. Si vous vous perdez dans le fabuleux monde qu’est la communication, n’hésitez pas à vous faire aider par nos experts. Ils vous permettront de rendre votre profil qualitatif et visibles sur Le MAG ainsi que sur tous les réseaux sociaux.

Enfin, ne jamais abandonner et persévérer vous persisterez !

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter et à consulter les autres conseils artistes sur Le Mag MyArtMakers !

Artiday

Artiday

Artiday est la première place de marché sociale de l'art contemporain. Nous sommes de grands passionnés d'art contemporain et nous œuvrons pour transmettre cette flamme au plus grand nombre.

5 Comments

  • romdhani besma dit :

    Bonjour, je suis une artiste tunisienne, serait-ce possible de vendre mes œuvres dans des galeries françaises? Comment ça se passe ? Merci beaucoup

  • MOuLINETTE dit :

    éh, bien moi, j’ai constaté que les acheteurs d’art ne recherchent pas l’originalité, mais des oeuvres très bien faites, assez passe partout dans un mouvement artistique bien identifier et déjà vu. ex : les villes modernes. ou street art ou pop art.

  • Etienne dit :

    Très bon article, merci pour les conseils que je trouve très pertinents. En effet, internet est un moyen extraordinaire pour gagner en visibilité et je suis sûr que nous n’en sommes qu’aux balbutiements de cette technologie… Autant de bonnes raisons de s’y mettre pour de bon

Leave a Reply