7 Design artistique, du dessein au dessin! | LE MAG D'ARTIDAY
ArticlesMouvements artistiquesMouvements et Techniques

Design artistique, du dessein au dessin!

By 16 février 2016 No Comments

Design artistique, une fonction esthétique!

Le design artistique est une activité née de l’industrie, qui sert l’entreprise pour créer, innover, faire évoluer, faire vendre ses produits, ses services, son image de marque. Le design cherche à donner du sens au projet qu’il investit.  Le design se base sur une utilisation et une esthétique basée sur l’Homme comme usager.

MyArtMakers - Design artistique - Karim Rashid, Serre-livres Knowledge in the brain

MyArtMakers – Design artistique – Karim Rashid, Serre-livres Knowledge in the brain

Un art industriel

C’est au milieu du XIXème siècle, en pleine révolution industriel que le design tel qu’on peut l’entendre de nos jours se développe.

En effet, l’ère industrielle permet la création en série. Ainsi, le designer Autrichien Michaël Thonet est le premier à produire des chaises (qu’il a lui-même conçut) en série grâce à un système d’assemblage du bois. Sa chaise « Bistrot » fût produite à 50 millions d’exemplaires entre 1859 et 1930.

En 1908, l’américain Henry Ford applique l’organisation scientifique du travail permettant une production du design optimisée. Les formes des véhicules sont étudiées pour paraitre esthétiques et évoquer la modernité. Le design devient un concept artistique mais aussi commercial.

En 1910, l’allemand Unionconçoit le design global. Ce procédé devient donc un outil de communication et de marketing par son esthétique. Behrens crée à la fois les produits, les logotypes, les affiches publicitaires, les emballages, les entêtes de papier à lettre etc…

De ce fait, le design industriel devient un art total et omniprésent comme outil de communication.

Le début du XXème siècle : Avènement de nouveaux styles

Dès le XXème siècle, les créateurs se concentrent sur l’élaboration de concepts innovants et de nouvelles formes. A la fin des années 1910, Gerrit Rietveld conçoit des chaises inspirées de cubisme, du constructivisme et du suprématisme. Son travail est associé aux œuvres de Mondrian et De Stijl, prônant un style très géométrique, des lignes verticales et des couleurs primaires.

Vers 1920, l’école du Bauhaus invente une nouvelle conception du design en croisant les disciplines et en approfondissant les techniques de création. L’ornementation est abandonnée au profit de formes épurées, synthétiques et utilitaires. A cette époque, Marcel Breuer crée la chaise « B3 » connue aussi sous le nom de chaise « Wassily » qui est assemblable et démontable, associant deux  matériaux différents: le cuir et l’acier.

A cette même époque apparait un courant cherchant à introduire la création dans l’industrie :

L’UAM (Union des Artistes Modernes). Ces créateurs cherchent un design innovant pouvant être convertible et modulable.

 Les membres de ce mouvement s’émancipent des notions décoratives pour se concentrer sur de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques afin de les adapter à une vision moderne et revaloriser les arts décoratifs.

MyArtMakers - Design artistique - Fauteuil "Wassily" - Marcel Breuer

MyArtMakers – Design artistique – Fauteuil « Wassily » – Marcel Breuer

Les Années 1940: Une esthétique plastique

Cette décennie offre au design une véritable évolution esthétique avec l’apparition et le développement d’un matériau nouveau : Le plastique.

Cette matière permet l’élaboration et l’expérimentation de formes stylistiques diverses. Ainsi on voit apparaitre des modèles plus originaux aux aspects novateurs pour l’époque. Le design mobilier oublie son apparence traditionnelle pour privilégier un concept de « jamais vu ».

A cette époque, Hermann Miller et Eeroo Saarinen créent les sièges « Tulipes » aux formes de coques qui connaissent un succès fulgurant.

Par la suite, apparaissent les placages de bois post formés qu’on retrouve chez le couple de créateurs Eames.

MyArtMakers - Design artistique - Eero Saarinen, Tulip Chairs

MyArtMakers – Design artistique – Eero Saarinen, Tulip Chairs

Les années 1960 : Le design pop, tout un art

Dans les années 60, on assiste à la multiplication des expositions de meubles.

Face à l’euphorie de la consommation, la culture pop et sa vague de contestation annonce la rupture avec les formes fonctionnelles, qui se développera encore plus durant la décennie suivante.

Les années 1960 marquent une période de création débridée et la prolifération du plastique, des revêtements de mousse des couleurs vives.

L’humour et la dérision se côtoient dans un mobilier qui entend s’adapter au corps et à un mode de vie communautaire (fauteuils moulés sur le corps humain, canapés au ras du sol).

C’est la période durant laquelle la chaise « Fourmi » d’Arne Jacobsen est réalisée.

A la fin des années 1960, parallèlement au mouvement d’architecture radicale, l’anti design, porté par les œuvres de Joe Colombo, repense l’habitat. Il invente les conditions d’une vie quotidienne moderne en correspondance avec le monde dans un rapport harmonieux espace-temps et invite ses pairs à repenser complètement l’habitat à partir du design.

Les Années 1970-1980 : Une rupture avec le design traditionnel

Durant ces années là, les artistes s’orientent vers des créations moins industrielles. La notion d’auto construction et de recyclage dénonce la production en série. Alessandro Mendini développe une personnalisation par la décoration en empruntant les recherches avant-gardistes des plasticiens du début du siècle. Ses œuvres se réapproprient la décoration et les couleurs baroques très chargées.

En réaction à cela, il apparait dans les années 1980 un mouvement contestataire antifonctionnaliste. Les formes redeviennent simples mais sont de plus en plus colorées, avec la bibliothèque Carlton de Sottsass.

Ces deux courants des années 1970-1980 (l’un prônant les formes élaborées et baroques, l’autre cherchant la simplicité et la richesse chromatique), donnent naissance à la fin des années 1980 à un mouvement nommé Néo-baroque.

Garouste et Bonetti élaborent pour Christian Lacroix des chaises alliant productions artisanales et productions industrielles. Ces créations annoncent un renouveau de la culture design capable de déstructurer son image traditionnelle.

MyArtMakers - Design artistique - Carlton de Sottsass, Bibliothèque

MyArtMakers – Design artistique – Carlton de Sottsass, Bibliothèque

Depuis 1980 : L’ère Starck

Le designer Philippe Starck à travers son concept de « design démocratique », milite pour un design qui ne soit pas destiné exclusivement à une élite. « Le populaire est élégant, le rare est vulgaire ». Le créateur  dit chercher à mettre en œuvre cette idée utopique augmentant les quantités produites pour diminuer les coûts et utilisant le canal de la vente par correspondance pour atteindre un public plus large. Ses œuvres s’étendent même à la décoration intérieure et à l’architecture. Il a crée notamment le flambeau des Jeux Olympiques d’hiver de 1992, les brosses à dent Fluocaril ou encore les couteaux Laguiole. De ce fait Starck élabore un design nouveau accessible à tous démocratisant le design artistique.

MyArtMakers - Design artistique - Philippe Starck, Table basse Nain de Jadin

MyArtMakers – Design artistique – Philippe Starck, Table basse Nain de Jardin

Cet article vous a plu ?

Nous vous invitons à consulter les autres techniques artistiques sur Le MAG MyArtMakers !

Octave Fournel

Octave Fournel

Octave Fournel est né à Saint-Etienne, la ville du design. Il s'intéresse très tôt au dessin et à l'écriture (Prix national du Carnet de voyage 2013) dans une famille où l'art est une passion et un métier. Etudiant à l'ICART, il se fascine pour la création artistique et son marché. Pour lui l'art n'est pas seulement une expression artistique mais le reflet d'une personnalité et d'une époque.

Leave a Reply