7 Cubisme, la tête au carré ! | LE MAG D'ARTIDAY
ArticlesMouvements artistiques

Cubisme, la tête au carré !

By 4 mai 2015 septembre 25th, 2015 One Comment

Cubisme, un tournant de l’histoire de l’art moderne !

Ovni de la planète Art du début du XXème siècle, le Cubisme a bouleversé l’ensemble des codes et des conventions artistiques jusqu’alors admises.

Né de l’expérience conjuguée de Pablo Picasso et de Georges Braque qui sont progressivement rejoint par de jeunes artistes comme Juan Gris, Jean Metzinger, Albert Gleizes, Robert Delaunay ou encore Fernand Léger, ce mouvement d’avant-garde propose une réflexion créative complètement neuve.

Inspiré de la photographie et de la remise en question des traditions occidentales par les arts primitifs, le Cubisme marque une rupture esthétique avec les courants artistiques antérieurs.

MyArtMakers - Cubisme - Cézanne, Montagne Sainte Victoire, 1885

MyArtMakers – Cubisme – Cézanne, Montagne Sainte Victoire, 1885

Posant les bases de l’abstraction, les formes simplifiées des peintures de Paul Cézanne ont également nourri les réflexions cubistes des premières heures. Dès la fin du XIXème siècle, par le rejet de la perspective traditionnelle héritée de la Renaissance italienne et la simplification des volumes et des plans en des formes quasi-géométriques, Cézanne renonce à l’exigence de réalité au profit d’une recherche purement formelle.

Cette (r)évolution esthétique séduit les cubistes. Dès lors, l’espace pictural n’est plus une fidèle imitation du réel tel qu’on le voit (comme le fut la peinture des impressionnistes) : sujets déconstruits, formes éclatées et perspectives préférant la multiplicité des points de vue, proposent de nouveaux codes de représentations.

2. Braque - Maison à l'Estaque - 1908

MyArtMakers – Cubisme – Braque, Maison à l’Estaque, 1908

A l’image de ce qu’énonce John Golding, historien de l’art et spécialiste de ce mouvement d’avant-garde : « le Cubisme est un langage pictural absolument original, une façon d’aborder le monde totalement neuve, et une théorie esthétique conceptualisée. On comprend qu’il ait pu imprimer une nouvelle direction à toute la peinture moderne ».

Les demoiselles d’Avignon : une esthétique nouvelle

Dans l’œuvre Les Demoiselles d’Avignon (1907), Pablo Picasso ouvre une brèche à la première révolution des conventions artistiques du 20ème siècle.

3. Picasso - Les Demoiselles d'Avignon - 1907

MyArtMakers – Cubisme – Picasso, Les Demoiselles d’Avignon, 1907

Cette œuvre marque l’abolition des règles qui régissent jusqu’alors la perception de l’espace. Le naturalisme des couleurs et les proportions des corps sont révisés au profit d’une représentation des formes géométrisées en trois dimensions, évoluant dans un espace en deux dimensions où coexistent différentes perspectives.

Cette déconstruction de la forme et de l’espace au profit d’une volumétrie concrète tend à représenter le sujet tel qu’il est, et non tel qu’on le perçoit. Les Demoiselles d’Avignon posent ainsi les bases de la période du Cubisme dit cézannien (1908-1910). Cette première phase interroge l’unité de la toile et le traitement des formes dans un nouveau langage pictural.

Le Cubisme analytique ou le processus perceptif en question

Dès 1908 et jusqu’en 1912, le Cubisme analytique vient approfondir ces premières recherches sur la forme et sa représentation. Ici, le processus de déconstruction est poussé dans sa bi-dimensionnalité, sans soucis illusionniste.

Dans des camaïeux d’ocres et de gris quasi monochromes aux sources de lumières confuses annulant toute perspective, des formes géométriques viennent fragmenter le sujet dans un éclatement de ses éléments sur toute la surface de la composition.

4. Gris - Cruche, bouteille et verre - 1911

MyArtMakers – Cubisme – Gris, Cruche, bouteille et verre, 1911

Prenons l’exemple de l’œuvre Nature morte au violon (1911).

5. Georges Braque, Nature morte au violon,1911

MyArtMakers – Cubisme – Georges Braque, Nature morte au violon, 1911

Ici, Georges Braque dissémine les éléments caractéristiques de l’instrument de musique sur la surface de la toile dans une démarche purement formelle. Nous pouvons faire le tour de l’objet sans même avoir à nous déplacer ! Chaque partie isolée donne à voir un point de vue particulier de l’objet.

Cet éclatement de la forme dans l’espace, s’inscrit dans une négation de l’unité de l’objet, lui retirant toute identité. C’est l’essence même du sujet qui prime sur sa réalité. En compliquant ainsi la lecture de la composition, le Cubisme analytique s’engage alors vers un hermétisme qui frôle l’abstraction.

6. Picasso, Portrait d'Ambroise Vollard, 1909-1910

MyArtMakers – Cubisme – Picasso, Portrait d’Ambroise Vollard, 1909-1910

Le Cubisme synthétique, un retour aux formes lisibles

Aboutissement intellectuel et artistique du mouvement cubiste, le Cubisme synthétique (1913-1914 environ) propose une harmonisation du plan, de la forme et de la couleur. Ce troisième temps du Cubisme, restaure l’unité perdue de l’objet sans pour autant renoncer aux innovations spatiales offertes par l’héritage du Cubisme analytique.

Très stimulant et fécond, le Cubisme synthétique rassemble de nombreux jeunes artistes passionnés par les avancées esthétiques permises par ces années de réflexion autour de la forme et de l’espace.

7. Fernand Léger - Contrastes de formes - 1913

MyArtMakers – Cubisme – Fernand Léger, Contrastes de formes, 1913

Déjà initié lors de la période précédente, l’ajout dans les compositions de matériaux tels que le papier collé, le journal, les étoffes, le sable ou encore le verre, s’intensifie dès 1913. Le but des  artistes est ici de renforcer la valeur du signifiant.

MyArtMakers – Cubisme – Picasso, Verre et bouteille de Suze, 1912

Dans cette quête de lisibilité, les couleurs font leur retour. L’image apparaît moins brisée et l’objet est pensé dans de grandes surfaces, interprété à travers des formes dessinées et colorées dans un souci d’harmonie générale.

9. Jean Metzinger, Les baigneuses, 1912

MyArtMakers – Cubisme – Jean Metzinger, Les baigneuses, 1912

Déclin du mouvement et relais d’inspirations

Bon nombre des artistes qui ont fait la gloire du mouvement cubiste sont mobilisés au front dès 1914. Le Cubisme en tant que style artistique autonome décline alors dans les convulsions de la Grande Guerre, signant ainsi la fin de l’un des plus grands bouleversements de l’histoire de l’art du XXème siècle.

Dans le relais des derniers souffles du mouvement cubiste au sens strict du terme, nous citerons brièvement l’émergence du Cubisme orphique révélé au public lors du Salon des Indépendants de 1913 et principalement mené par Robert et Sonia Delaunay.

10. Robert Delaunay, Hommage à Blériot, 1914

MyArtMakers – Cubisme – Robert Delaunay, Hommage à Blériot, 1914

Art de la lumière, l’orphisme propose d’exprimer le sens par l’exaltation de la couleur et de la forme. Jusqu’en 1920, le mouvement poursuit pour cela les recherches du Cubisme analytique par l’aboutissement d’une réflexion sur la platitude de l’espace et l’abstraction.

Ainsi, initiateur d’une rupture esthétique majeure, le Cubisme a marqué d’une trace essentielle la recherche artistique de nombreux artistes des années 1910, laissant ainsi un héritage d’une grande valeur à l’art moderne.

Cubisme MyArtMakers

Découvrez des artistes MyArtMakers influencés par le mouvement du Cubisme !

Slam

MyArtMakers - Cubisme - Slam, Obsolescence programmée

MyArtMakers – Cubisme – Slam, Obsolescence programmée

Button Text

Annick Delarue

MyArtMakers - Annick Delarue - Passerelle

MyArtMakers – Annick Delarue – Passerelle

Button Text

N’hésitez pas à consulter nos autres articles sur les mouvements artistiques, ni à découvrir nos artistes sur MyArtMakers !

Amandine Robert

Amandine Robert

Titulaire d'une bi-licence de Droit et d'Histoire de l'art, puis d'un master de recherche en Histoire de l'art, Amandine a spécialisé sa réflexion autour des richesses de l'Art brut. Passionnée par la création sous ses formes les plus éclectiques, elle a travaillé au sein d'une agence de presse spécialisée dans la promotion culturelle et au service des relations médiatiques du Barbican Centre (Londres), le plus grand centre multi-arts d'Europe.

One Comment

  • Pauline Roux dit :

    Un des mouvements artistiques les plus fascinants du début XXe !
    « Les demoiselles d’avignon » est à l’origine même de mes études en Histoire de l’art. Ahhhhh ce cher Pablo !
    Merci Amandine !

Leave a Reply