7 Cote artistique MyArtMakers | LE MAG D'ARTIDAY
Actualités artistiquesArticles

Cote artistique MyArtMakers

By 20 octobre 2015 No Comments

Cote artistique par MyArtMakers, La Première de l’art contemporain!

« Réinventons ensemble l’art contemporain », telle est devenue la devise de MyArtMakers.  Après avoir conçu le premier site de création d’œuvre d’art personnalisée, MyArtMakers poursuit sa quête et lance la première cote artistique démocratique de l’art contemporain.

Pourquoi avons-nous crée une cote artistique démocratique ?

La réponse à la question ci-dessus tient en une seule phrase : Une cote artistique démocratique est un moyen efficace pour établir une référence objective sur un objet totalement subjectif, l’Art Contemporain. Nous croyons que le talent d’un artiste doit être reconnu et valorisé à sa juste valeur.

Par talent nous entendons ici « une capacité, un don remarquable dans le domaine artistique » (définition Larousse).

Cote artistique : état des lieux d’un secteur en perte de repère

Avant d’aller plus loin, mettons nous d’accord sur un constat général : l’Art contemporain est un secteur véritablement sinistré.  Exception faite d’une ultra minorité d’artistes qui parviennent à tirer leur épingle du jeu, la grande majorité ne réussit pas à générer de revenus significatifs de leurs créations. Pensez-vous réellement que le talent artistique soit l’élément principal du succès de cette poignée d’artistes « célèbres » ?

Certainement pas, il existe des milliers d’artistes extrêmement talentueux dont vous n’avez jamais entendu parler. La question que l’on peut se poser ici est à double sens :

  • Pourquoi le talent n’est-il pas le critère prépondérant dans la reconnaissance des grands artistes ?
  • Comment évaluer le plus simplement possible le talent artistique?

Un système de cotation inégalitaire

Le système de cotation de l’art contemporain actuel (si on peut l’appeler ainsi) est fondé sur une logique financière et spéculative à l’image du reste du marché de l’art. L’œuvre d’art est considérée comme un produit de placement financier, la qualité esthétique de la pièce passe au second plan malgré ce que veulent nous faire croire les acteurs historiques (maisons de vente, grandes galeries, marchands d’art…) qui tirent bien évidemment parti de ce fonctionnement. Ce sont eux qui en tiennent les rennes et qui en établissent les règles à leur avantage cela va de soit.

Pensez-vous que nous parlons ici du même marché de l’Art que celui auquel appartiennent 99,99% des artistes ? Question rhétorique, mais résultat non sans conséquence.

La « cotation » actuelle du marché de l’art est fondée sur le principe simple de l’offre et de la demande. Ce fonctionnement largement repris dans les ventes aux enchères tient également compte de l’historique des ventes de chaque pièce ou des autres œuvres du même artiste pour en établir une valeur de référence. Il est donc aisé de comprendre que pour un jeune artiste sans « appui extérieur » il est strictement impossible d’accéder à ce marché qui est totalement verrouillé. Seuls les artistes « introduits » (par les acteurs historiques en présence) y ont une place. Ce fonctionnement est garant de la valeur de placement de l’Art qui reste un produit financier intéressant pour les investisseurs.

Pourquoi ce système est à double tranchant ?

Pour autant qu’il reste très favorable aux élites qui y contribuent, ce système porte atteinte au véritable marché de l’art contemporain. Dans une première mesure, il donne une image inaccessible à l’Art, largement véhiculée par les médias qui le positionne comme un produit réservé aux milliardaires. L’opinion publique s’en trouve ainsi désinvestie et n’y porte alors aucun intérêt, exception faite de la visite des musées pour l’aspect culturel de la chose.

Dans une deuxième mesure, il porte indirectement atteinte à la notion de reconnaissance des artistes en fonction de leur talent. Le fondement sur lequel il repose n’est pas bâti sur la qualité des œuvres et des travaux des artistes vivants. Un jeune artiste talentueux va donc subir les conséquences d’une telle logique et il lui sera très difficile de vivre de son art.

Recentrer le marché de l’art sur des bases saines

A la lumière des éléments mentionnés précédemment que nous subissons également en qualité de plateforme sociale de l’art contemporain, nous avons progressivement fait le constat suivant : il est devenu nécessaire aujourd’hui d’apporter une alternative à ce système élitiste. Cette alternative devrait reposer sur des bases saines et durables et viserait à repenser le fonctionnement du marché de l’art contemporain en le recentrant sur le talent artistique.

Le talent artistique comme fondement de la cotation

L’art est subjectif, mais cela n’est pas une fatalité en soit pour la mise en place d’une cotation objective. Après analyse et réflexion, il nous apparait que le talent est la seule et unique composante tangible de l’art.

Nous nous sommes donc basés sur cette dernière afin de concevoir et d’établir un nouveau référentiel artistique, la cote de MyArtMakers. Mais comment évaluer le talent en toute impartialité ?

S’appuyer sur les nouvelles possibilités du web 2.0

Selon vous, quelle peut-être la meilleure solution pour évaluer le plus justement possible le talent d’un artiste ? Avant, il y avait les jurys d’experts ou généralement plusieurs professionnels du monde de l’art donnaient leurs avis sur des présentations de travaux. Sans vouloir remettre en question l’impartialité de ces pratiques, elles ne permettent pas d’établir avec certitude une notation fiable. De nos jours, les nouvelles technologies de l’information et de la communication nous ouvrent de nouvelles perspectives.

De quelle manière ? En permettant d’appliquer la loi des grands nombres au monde de l’art. Il s’agit de concevoir un système d’évaluation du talent artistique qui repose sur la popularité de l’artiste en partant du principe que plus l’artiste est populaire plus il est talentueux. Le web 2.0 propose une solution très satisfaisante pour quantifier la popularité d’un artiste en autorisant l’agrégation d’une multitude de données pour chaque artiste.

Un algorithme de calcul complexe pour établir une cote artistique objective

Après deux années d’études et de recherches, MyArtMakers a mis au point un algorithme complexe de cotation qui établit quotidiennement la valeur de la cote de chaque artiste à partir de sa popularité. La popularité est calculée en fonction de 85 paramètres, ce qui rend notre cote la plus complète et la plus fiable du monde.

MyArtMakers - Cote artistiqueMyArtMakers – Cote artistique

MyArtMakers - Cote artistique

MyArtMakers – Cote artistique

Une réelle opportunité pour les artistes et les collectionneurs

Loin des clivages élitistes de l’ancien système, la cote MyArtMakers repose sur un fonctionnement égalitaire ou chaque artistique, quelque soit son âge, sa ville, sa situation et son réseau à la même chance d’être bien coté. Nous redistribuons les cartes et laissons place au talent pour en faire sa promotion à sa juste valeur.

Les collectionneurs apprécierons également la démarche, ils peuvent ainsi contribuer activement à l’émergence de talents prometteurs et bénéficier par la même occasion d’un référentiel de choix pour construire leur collection personnelle.

MyArtMakers - Cote artistique

Cote artistique

MyArtMakers - Cote artistique

MyArtMakers – Cote artistique

Button Text

Retrouvez l’ensemble de nos artistes sur MyArtMakers!

Artiday

Artiday

Artiday est la première place de marché sociale de l'art contemporain. Nous sommes de grands passionnés d'art contemporain et nous œuvrons pour transmettre cette flamme au plus grand nombre.

Leave a Reply