7 Constructivisme, de l'utilité de l'art ! | LE MAG D'ARTIDAY
Mouvements artistiques

Constructivisme, de l’utilité de l’art !

By 27 avril 2015 juin 1st, 2017 No Comments

Constructivisme, une phase productive de l’art !

« L’objectif n’est pas dans la connaissance abstraite de la couleur et de la forme, mais dans l’habileté à résoudre sur un plan pratique n’importe quelle tâche consistant à mettre en forme un objet concret ».

Alexandre Rodtchenko

Né dans le contexte de la Révolution de 1917 en Russie, le Constructivisme a un impact sur la théorie et la pratique de l’art. Il se donne pour objectif de détruire la culture bourgeoise pour bâtir une culture prolétarienne en envisageant la disparition de l’artiste et de l’art lui-même au profit d’une société nouvelle. En 1922, paraît le Manifeste « Le constructivisme », où le théoricien Alexei Gane lance un cri de ralliement : « Travail , technique, organisation ! ».

Puissant courant autonome, il est composé d’artistes qui combattent le système académique. Les échanges artistiques circulent grâce aux revues qui exposent les idées et donnent ainsi, une assise théorique aux courants d’avant-garde russes.

Le Constructivisme ne correspond pas à un seul mouvement mais à plusieurs formes d’expression. Il touche à la fois le domaine de l’architecture, de la peinture, des arts graphiques et appliqués ou encore de la poésie.

Les artistes cherchent une harmonie nouvelle qui conjuguerait les catégories opposées : esthétisme et technique / art et utilitarisme / fonction et beauté.

MyArtMakers - Constructivisme - Rodtchenko - Plakat - 1924

MyArtMakers – Constructivisme – Rodtchenko – Plakat – 1924

Vladimir Tatline : la « culture du matériau »

En 1915, Vladimir Tatline (1885-1953) donne une nouvelle définition conceptuelle. Il appelle à un nouveau langage artistique, débarrassé de symboles ou d’illusions, qui se fonderaient sur un principe de réalité : des matériaux réels dans un espace réel.

Tatline privilégie les matériaux comme le bois, le métal, le verre qui fonctionnent selon leurs propres lois de construction. Ainsi, l’artiste doit disparaître devant le matériau et ses possibilités. Il doit produire des objets au service de la nouvelle culture communiste.

MyArtMakers - Constructivisme - Tatline -Contre-relief– 1914/15  

MyArtMakers – Constructivisme – Tatline -Contre-relief– 1914/15

TATLINE – Projet de monument pour le siège de la IIIème Internationale à Moscou en 1921

Inspiré par ses précédentes recherches, Tatline se lance dans le projet d’une gigantesque tour qui ne dépassera pas le stade de maquette.

Dans cet hommage à la Révolution de 1917, Tatline entend mettre en œuvre sa nouvelle orientation constructiviste. La structure construite en spirale sur un axe oblique, devait supporter d’imposants volumes destinés à abriter les différentes sections de l’organisation communiste. Des formes géométriques, un cylindre, une demi-sphère pour le sommet, tournaient sur eux-mêmes en permanence.

Progressivement, l’ingénieur doit prendre la place de l’artiste. Le projet qui fait appel à la technologie et à des matériaux nouveaux aura une influence considérable en URSS et dans le monde.

MyArtMakers - Constructivisme - Tatline -Projet de monument pour le siège de la IIIème Internationale à Moscou– 1921  

MyArtMakers – Constructivisme – Tatline -Projet de monument pour le siège de la IIIème Internationale à Moscou– 1921

El Lissitsky, dans l’air du temps !

Influencé par le cubisme, le futurisme, le suprématisme de Malévitch, El Lissitzky (1890­-1941) élabore sa propre synthèse en retenant de ces enseignements des formes géométriques, non figuratives que l’on retrouve dans ses peintures. Son art se débarrasse de tout message métaphysique (celui de l’œuvre de Malévitch) pour n’exister qu’à travers des compositions simples, capables d’être comprises par tous.

Ses réflexions le conduisent vers la pratique de la typographie dont il est l’un des précurseurs. Il intègre à ses compostions, des lettres qui deviennent des éléments autonomes de la composition. Le recours à des lettres colorées, souvent du noir et du rouge, doit avoir un impact simple sur le regard du spectateur.

Il crée des couvertures pour les livres de Tolstoï, Tchekhov et Gorki et participe également à des projets d’illustrations de thèmes politiques au service de la propagande russe. Dans un grand élan créatif, il intègre le photomontage à la typographie en créant un rapport inédit entre l’image et le texte. Sa démarche a une influence considérable sur la typographie telle que nous la connaissons dans le le graphisme aujourd’hui.

MyArtMakers – Constructivisme - EL Lissitzky – Monument à Rosa Luxemburg– 1919-1921

MyArtMakers – Constructivisme – EL Lissitzky – Monument à Rosa Luxemburg– 1919-1921

RODTCHENKO, l’agitateur !

Alexandre Rodtchenko (1894-1956) réalise en 1915 ses premières œuvres non figuratives et cette même année, il rencontre Tatline. En 1921, il participe à l’exposition qui fait date à Moscou « 5×5 = 25 » avec quatre autres artistes (Popova, Exter, Vesnine et Stepanova). L’artiste y présente un triptyque de même format : le premier rouge, le deuxième jaune et le troisième bleu. Ce triptyque est le première œuvre qui présente des surfaces de peinture totalement monochromes, point de départ d’une longue suite de recherches à travers tout l’art du XXème siècle.

MyArtMakers - Constructivisme - Alexandre Rodtchenko - Couleur rouge pure, Couleur jaune pure, Couleur bleue pure – 1921

MyArtMakers – Constructivisme – Alexandre Rodtchenko – Couleur rouge pure, Couleur jaune pure, Couleur bleue pure – 1921

La même année, il commence une série d’affiches publicitaires et de propagandes et à partir de 1923, collabore avec le poète Vladimir Maïakovski qui rédige les textes et les « agit-pubs » (slogans de ces affiches).

MyArtMakers - Constructivisme - Alexandre Rodtchenko - 1924

MyArtMakers – Constructivisme – Alexandre Rodtchenko – 1924

MyArtMakers - Constructivisme - Alexandre Rodtchenko - Maïakovski - Publicité tétines - 1923

MyArtMakers – Constructivisme – Alexandre Rodtchenko – Maïakovski – Publicité tétines – 1923

Par ailleurs, Rodtchenko collabore à la revue « Ciné-photo » dont le premier numéro paraît en août 1922. Il écrit un article qui se présente comme un programme : « Matériau imprimé pour la critique, monté par le constructiviste Rodtchenko ». En réalisant des photomontages et des assemblages typographiques, il explore un procédé plastique inédit, le montage par l’utilisation des matériaux imprimés et des photos.

MyArtMakers - Constructivisme - Alexandre Rodtchenko - Photomontage - 1923

MyArtMakers – Constructivisme – Alexandre Rodtchenko – Photomontage – 1923

Antoine Pevsner et Naum Gabo, deux frères unis par une même recherche plastique

Antoine Pevsner (1884-1962) et son frère Naum Gabo (1890-1977) publient en 1920 à Moscou le « Manifeste du Réalisme » qu’ils placardent sous forme d’affiches dans les rues de Moscou. Même si ces recherches interviennent quelques temps après celles entamées par Tatline et que les frères ont établi une différence entre « constructivisme » et « réalisme », ces deux doctrines partagent des analogies évidentes. Dans leurs sculptures on retrouve la qualité des matériaux, des agencements architectoniques, des volumes ouverts sur l’espace ou encore la recherche de la transparence. La transparence correspond aussi à une métaphore de la société sans classe, en évolution constante vers un monde nouveau.

 

MyArtMakers - Constructivisme - Antoine Pevsner - Torse - 1924-26

MyArtMakers – Constructivisme – Antoine Pevsner – Torse – 1924-26

 

MyArtMakers - Constructivisme - Naum Gabo - Tête n°2 - 1916

MyArtMakers – Constructivisme – Naum Gabo – Tête n°2 – 1916

Les influences du  Constructivisme sur le mouvement Minimaliste des années 1960

En hommage au monument à la IIIe Internationale pensé par Tatline en 1921, Dan Flavin réalise plusieurs sculptures entre 1964 à 1982, qui renvoient au projet emblématique du Constructivisme russe.

Dans la conception de son œuvre, Dan Flavin rapproche la démarche minimaliste du constructivisme, notamment sur la question de l’usage des matériaux industriels (l’œuvre de Flavin est composée de néons), sans tout de même rejoindre la démarche idéologique des constructivistes. Flavin écarte la question politique de son oeuvre.

Dan Flavin. "monument" 1 for V. Tatlin. 1964

MyArtMakers – ConstructivismeDan FlavinMonument for Vladimir Tatline1964

Simon Morda-Cotel, artiste My Art Makers et digne héritier du Constructivisme !

Dans ses compositions picturales et sculpturales, Simon Morda-Cotel suit les enseignements des artistes des avants-gardes russes. Il reprend à son compte la décomposition de l’espace et joue avec la perception du spectateur.

MyArtMakers - Simon Morda Cotel - (sans titre) sérigraphie sur bois

MyArtMakers – Constructivisme – Simon Morda-Cotel – (sans titre) sérigraphie sur bois

Button Text

Cet article vous a plu ? Consultez les autres articles du Mag MyArtMakers !

Pauline Roux

Pauline Roux

Née à Besançon en 1988, Pauline Roux ressent très jeune une sensibilité pour l'Art, incarnation et reflet de société passée ou actuelle. C'est donc tout naturellement qu'elle poursuit des études universitaires en Histoire de l'Art avant de se spécialiser dans le marché de l'Art à Paris. Aujourd'hui, associée dans la société MyArtMakers, elle est responsable de la communication artistique, des partenariats et de l'événementiel. Un travail épanouissant au contact des artistes, de leurs œuvres, des partenaires et de l'écosystème artistique. Elle garde l'ambition affichée, de rendre accessible à tous l'art et de promouvoir les artistes et leurs créations sur MyArtMakers qui est une nouvelle manière de démocratiser l'art.

Leave a Reply