7 Charles de La Fosse ou la tension entre le sensualisme et l'idéalisme ! | LE MAG D'ARTIDAY
Actualités artistiques

Charles de La Fosse ou la tension entre le sensualisme et l’idéalisme !

By 13 août 2015 septembre 22nd, 2015 No Comments

Charles de La Fosse, peintre et coloriste du Roi-Soleil !

Après l’exposition monographique au château de Versailles, venez découvrir les œuvres mythologiques du coloriste de Louis XIV au musée des Beaux-Arts à Nantes. Peintre, mais également décorateur et dessinateur, Charles de La Fosse (1636-1716) a été dans la seconde moitié du XVIIe siècle au cœur des transformations de l’esthétique picturale française. L’exposition révèle et dévoile l’aspect poétique et littéraire des œuvres de l’élève de Charles Le Brun.

« Charles de la Fosse, les Amours des dieux » présente et met en lumière à travers une vingtaine de peintures et une quinzaine de dessins l’œuvre sensuelle et voluptueuse de l’artiste et décorateur des chantiers royaux des Tuileries, du château de Versailles ou encore des Invalides. Celui qui fut directeur de l’Académie royale de peinture, par son art novateur et ses idées nouvelles, va ouvrir la voie à une lignée fameuse d’artistes peintres : de François Boucher à Jean-Honoré Fragonard, en passant par Antoine Watteau.

MyArtMakers - Charles de La Fosse - Vénus demandant à Vulcain des armes pour Énée

MyArtMakers – Charles de La Fosse – Vénus demandant à Vulcain des armes pour Énée

Tiraillées entre le sensualisme et l’idéalisme, entre une peinture qui recherche la satisfaction des sens et un art à la conquête d’un idéal de l’image et du sujet, les œuvres de Charles de La Fosse surprennent par leur caractère inclassable. D’une délicatesse nouvelle, associée à un luminisme subtil, ses toiles sont avant tout poétiques, souvent lyriques.

D’une sensibilité inédite et pionnière, Charles de La Fosse va progressivement rompre, voire rejeter les formes pures de l’art pictural car trop liberticides. Les deux œuvres énigmatiques et mystérieuses, Vénus demandant à Vulcain des armes pour Énée et La déification d’Énée – au cœur de l’exposition – dévoilent ce style construit sur une réaction singulière aux couleurs et aux mouvements, annonciatrice du Rococo.

MyArtMakers - Charles de La Fosse - Clytie changée en tournesol

MyArtMakers – Charles de La Fosse – Clytie changée en tournesol

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter et retrouvez l’ensemble des actualités artistiques sur Le Mag MyArtMakers !

Corentin Bob

Corentin Bob

Né en Guadeloupe, j'ai quitté les terres de Saint-John Perse très jeune pour la capitale internationale du Parfum, Grasse. Après avoir apprécié pendant près d'une dizaine d'années les délices de cette commune française provençale, j'ai posé mes bagages dans la Ville Rose Toulouse. Me voilà depuis un an à Bordeaux où je suis actuellement en 4ème année à l'Institut d’Études Politiques, après avoir effectué une Classe Préparatoire «Lettres et Sciences Sociales». Passionné par l'art, son histoire, ses mouvements et fasciné par ses plus grandes figures – Poussin, Le Caravage, Raphaël ou encore Turner trustent pour moi les premières places – j'aimerais travailler un jour dans cet univers si singulier et exaltant que constitue le monde de l'art.

Leave a Reply